Journal (6) « La petite page du mercredi »

18 juillet 2018

Les « petites habitudes du quotidien »… Il m’est arrivé d’en parler. D’autres parlent simplement d’ « habitudes », d’autres encore de « rituels », ou bien de « routines ». Quelques exemples ? Écrire sa « page du mercredi » chaque mercredi et pas…un mercredi de temps en temps…pas quand on y pense…pas quand on n’a pas oublié ou…pas quand on se sent inspiré (Sartre, à qui il serait difficile de reprocher d’avoir peu écrit, disait qu’il est moins question d’ « inspiration » qu’il s’agirait d’attendre, que d’action à engager : en l’occurrence, « se mettre à son bureau », s’armer d’un crayon et d’un bout de papier puis se lancer, comme on se lance dans l’eau sans attendre que vienne le bon moment, l’envie, etc.). Autre exemple : faire sa séance de sport quotidien. Qu’il s’agisse de course à pied, de vélo dehors ou de vélo d’appartement, ou tout simplement de « marche » : sauf cas de force majeur – comme un proche à transporter aux urgences – ne pas rater une seule séance, qu’il pleuve ou qu’il vente.

Oui, c’est vrai, ce n’est pas simple. Ou si…c’est simple : simple à faire (chaque jour un peu de la même chose) mais…tout aussi simple à « ne pas faire » ! « Ah ben zut ! J’ai encore oublié de faire ma marche rapide hier ! », « Ah ben, mince alors (ou… « bordel de m… »), j’ai encore zappé que je devais aller courir ».

Je lisais encore récemment que nous faisons en sorte d’avoir de telles habitudes, puis que celles-ci viennent ensuite nous faire, nous faire devenir ce que nous souhaitions devenir. L’idée est simple, voire simpliste, mais…tellement vraie !

Sartre – encore lui ! – le disait déjà, dans sa conférence L’existentialisme est un humanisme : ce sont les œuvres de Proust qui font Proust. Imagine-t-on, sérieusement, Proust considérant qu’il est un grand écrivain mais…qu’il n’a pas besoin d’écrire les tomes successifs de A la recherche du temps perdu, ou quelque autre livre, pour être considéré comme « grand écrivain » ? Ramené à nous, imagine-t-on que l’un de nous dise : « je suis un sportif qui a du souffle mais je n’ai pas besoin de me le prouver par l’action en faisant du sport régulièrement » !?!

Comme si l’ « être » pouvait n’avoir aucun lien avec le « faire »… Comme s’il suffisait de se dire qu’on est ceci ou cela, pour l’être… Chacun le sait bien, même si une certaine mauvaise foi nous pousse à le perdre de vue pour rester sous la couette : c’est en « avalant des kilomètres » qu’on accède à un niveau correct en course à pied, c’est en étant dans l’eau à nager qu’on devient un nageur d’un niveau correct, etc. Point d’ « être » en dehors du « faire ». Dit de façon moins abstraite : il faut sortir de dessous la couette, et se lever plus tôt (quitte à se coucher plus tôt la veille au soir…) pour faire sa petite séance de sport avant d’aller au travail.

Oui, ces évidences simplistes sont…des évidences simplistes… Je le sais… Demeurent toutefois quelques questions lancinantes dans ma tête : comment se fait-il que j’entende régulièrement des collègues de dix à vingt ans plus jeunes que moi « souffler comme des bœufs » après avoir simplement monté les escaliers de quelques petits étages ? comment se fait-il que j’entende également à l’Université certains étudiants essoufflés après être montés par les escaliers jusqu’au…2ème étage et qui n’arrivent même plus à parler ?!?

Nous aimerions tous « être » sveltes, « être » souples, « être » emplis de souffle et d’énergie. Nous aimerions tous « être » ceci ou cela… Nous connaissons bien le verbe « être »… Reste à se  demander si, en bien des cas, nous ne devrions pas commencer par revisiter le sens et l’intérêt d’un autre verbe : le verbe « faire »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s