Journal d’un zèbre en cage. Petite histoire d’une libération (3)

3

« Gifted Adult ». Des tests, en veux-tu ? En voilà !

Hier soir, j’ai bouclé un petit truc que je voulais faire depuis un petit moment : j’ai traduit la première page de The Gifted Adult. A Revolutionary Guide for Liberating Everyday Genius, ouvrage de Mary-Elaine Jacobsen, Psy.D. (Les adultes doués. Un guide révolutionnaire pour libérer votre génie au quotidien.).

Sur la couverture, une question à laquelle il me serait difficile d’être indifférent ces temps-ci : « Are you a gifted Adult ? (êtes-vous un adulte doué ?)

Suit un ensemble de caractéristiques censées être celles de « l’adulte doué » :

1-J’ai toujours eu une curiosité insatiable.

2-Je me donne de très hauts standards et peux être mon pire critique.

3-J’ai un besoin profond de connaissance, et suis un chercheur de vérités ultimes.

4-Il est arrivé que je sois critiqué comme étant « trop » pour plein de choses.

5-Je me suis toujours senti blessé par l’injustice et la souffrance humaine.

6-Je peux voir à partir de différentes perspectives toute issue et adore un bon débat.

7-J’ai beaucoup d’énergie et me sens souvent conduit par ma propre créativité.

8-Je suis souvent vu comme « la personne qui a des idées » dans un groupe.

9-J’adore les puzzle, les labyrinthes, les paradoxes, les idées complexes, et les mots.

10-Je me sens souvent responsable de problèmes qui ne m’appartiennent pas.

11-Parfois je me suis senti « différent », et parfois je me sens comme la minorité d’une minorité.

12-Je suis teinté de perfectionnisme.

13-J’ai été critiqué pour ma propension à ne pas m’en tenir à une chose.

14-Honnêteté, intégrité et intensité sont très importantes pour moi.

15-Mon histoire est tissée de mises en question des règles et de difficultés avec l’autorité.

16-Il semble que je sois dérangé par des lumières vives, des arômes, et des bruits que d’autres ignorent.

17-J’ai un sens de l’humour bien développé, qui est un peu décalé.

18-J’ai conservé mon sens enfantin de l’espièglerie et du merveilleux.

Question posée : ‘

« vous reconnaissez-vous ou reconnaissez vous quelqu’un que vous connaissez ? (…) »

Indication : « Si vous vous reconnaissez dans plus de la moitié de ces traits, vous êtes probablement un des 20 millions d’américains doués (…) »

Là, comme dirait l’autre, je crois que je viens de faire un « strike » !!! Vous connaissez le « strike », n’est-ce pas ? C’est quand, au bowling, on arrive à tout descendre d’un seul coup !

En transmettant cette information à un groupe d’amis zèbres (bien estampillés « QI » de surdoué et/ou…se pensant être surdoués), j’ai reçu un lien Internet par une personne disant qu’elle préfère un autre test :

http://www.douance.be/douance-ahp-self-test.htm

Pour ma part, je me dis que ces 18 premières caractéristiques sont d’ores et déjà quelque chose d’intéressant. Elles permettent notamment de remettre à un peu plus tard le moment où il faudrait débourser 300 euros de sa poche pour passer le seul test de QI (quotient intellectuel) reconnu, le fameux « WAIS » dont parlent beaucoup les zèbres que je côtoie.

Un peu comme d’autres feraient des mots croisés, ou des tests dans un magazine féminin, me voilà parti à essayer de voir le lien entre ces 18 caractéristiques et ma propre vie…

1-…curiosité insatiable.

Oui, c’est vrai, en tous cas dans les secteurs où soudain je vois quelque chose qui m’intéresse : je suis alors prêt à lire 30 livres d’affilée sur le thème. Je l’ai fait sur « la violence » en 1999-2000, je l’ai fait en 2017 sur « zèbres, surdoués, HPI,… »

2-de très hauts standards et mon pire critique.

C’est vrai, j’ai de grandes ambitions, pas pour « faire carrière » dans une organisation, mais pour monter tout en haut du Mont Blanc avec des projets personnels qui me passionnent et qui ont notamment trait aux « conférences »

3-besoin profond de connaissance, chercheur de vérités ultimes.

C’est certain également. On ne peut pas, sinon, décider de lire 100 livres par an. Métaphysicien j l’ai été (interrogations sur Dieu, sur la relation esprit/corps, sur les « limites » de l’univers, mais je ne le suis plus depuis l’étude de la Critique de la raison pure et la découverte de la critique kantienne de cette métaphysique dans la partie de cet ouvrage intitulée « Dialectique transcendantale »)

4-critiqué comme étant « trop » pour plein de choses.

Oui. « Trop intelligent pour être ici, trop bête pour aller ailleurs » ai-je entendu quantité de fois pendant mon enfance. ». « Tu analyses trop », « tu es trop atypique » : voilà ce que j’entends encore les derniers temps.

5-blessé par l’injustice et la souffrance humaine.

Les camps de concentration, ce qui s’est passé là me hante. Tout dernièrement j’ai appris qu’un wagon existait encore au musée du Fort Montbarey (Allée de Bir Hakeim, 29200 Brest ). Je trouve immonde et totalement insupportable le fait qu’on ait pu laisser des personnes partir vers leur destruction. Je n’ai pas les mots… L’injustice, c’est aussi, moi qui rentre du travail dans ma « grosse » voiture et…ces personnes-épaves que je croise en traversant les rues de Brest, bouffées par l’alcool, la vie de rue, les drogues et toutes ces saloperies qui peuvent bousiller une vie. Pourquoi mon parcours ? Et pourquoi le leur ?

6-voir à partir de différentes perspectives toute issue, adore un bon débat.

Les débats ? Effectivement, j’adore ! J’avais même créé à la Fac, en tant qu’étudiant, un « espace de débat et de réflexions sur l’actualité ». Et cette année, en tant qu’ « éternel étudiant », j’ai mis en route la « Breizh Academy » qui est très exactement cela : un lieu de « débat ».

7-beaucoup d’énergie, conduit par ma propre créativité.

Étudiant, je rendais 13 pages quand mes amis rendaient 9 maxi. Je peux me concentrer 7h d’affilée sur un écrit que j’adore réaliser.

8-vu comme « la personne qui a des idées » dans un groupe.

C’est un peu l’impression que j’ai eue dernièrement…où tout un ensemble de collègues m’ont remercié pour la plus-value apportée aux échanges

9-J’adore les puzzle, les labyrinthes, les paradoxes, les idées complexes, et les mots.

Puzzle, non ! Mais…paradoxes (ça ressemble à une contradiction, mais ce n’en est pas une), oui ! Comme celui-ci : c’est en mettant en place des mesures spécifiques pour restaurer l’égalité qu’on finit par cimenter la différence. C’est en prenant certaines mesures de discrimination positive qu’on stigmatise une différence qu’on voulait pourtant gommer… Ou plus simple : l’énergie grandit en nous, quand…nous la dépensons ! Idées complexes et mots ? Qu’on me lise si on en doute encore…

10-Je me sens souvent responsable de problèmes qui ne m’appartiennent pas.

Il m’est effectivement arrivé d’être prêt à défendre, à leur place, des personnes dont les problèmes n’avaient rien à voir avec ma vie… Je me suis toutefois bien gardé de porter tout cela à leur place. A chacun de prendre ses responsabilités.

11-Parfois je me suis senti « différent », et parfois je me sens comme la minorité d’une minorité.

Effectivement, comme dans certaines réunions où j’ai l’impression d’être le type de la planète mars, qui vient d’atterrir et qui ne comprend pas l’intérêt que les gens ont à parler pendant trois heures de sujets techniques fastidieux…

12-Je suis teinté de perfectionnisme.

Je ne m’en rendais pas compte, tant cela me semblait normal, mais je réalise que mon niveau d’exigence m’a même mené à entrer dans la maladie il y a plusieurs années de cela.

13-J’ai été critiqué pour ma propension à ne pas m’en tenir à une chose.

« Comment voulez-vous arriver à faire autant de choses en même temps ? Ce n’est pas possible », « tu n’es jamais là où on croit que tu es » : quelques phrases entendues… Encore actuellement, j’ai une quinzaine de projets en parallèle et, petit à petit, tout avance, sur tous les fronts progressivement, avec une efficacité redoutable.

14-Honnêteté, intégrité et intensité sont très importantes pour moi.

Effectivement. Ce pourquoi certains employeurs ne mesurent peut-être pas complètement la chance qu’ils ont d’avoir des types comme moi dans leurs équipes…

15-Mon histoire est tissée de mises en question des règles et de difficultés avec l’autorité.

Je ne dirais pas « difficultés » mais…amusement…comme quand je m’étais caché sous mon lit au service militaire pour finir d’écouter une émission de France Culture où un débat entre deux grands intellectuels était proposé. La seule autorité que je reconnaisse est celle de la compétence et de l’efficacité. Les « petits chefs » peuvent passer leur chemin, je sais par avance ce qu’ils pensent, quel est leur mode de fonctionnement, quelles sont les peurs qui les agissent à leur insu et qui les font avoir tel ou tel type de réaction : même joliment habillés devant moi, ils sont mis à poil très rapidement… Il y a d’ailleurs certains petits chefs qui sont des « pervers » et avec lesquels je refuse de travailler : je ne sais que trop de quoi ils sont capables, ayant fait l’expérience de cela sur un de mes premiers postes …

16-Il semble que je sois dérangé par des lumières vives, des arômes, et des bruits que d’autres ignorent.

Je n’ai pas conscience de telles choses.

17-J’ai un sens de l’humour bien développé, qui est un peu décalé.

Qu’on le demande à mes amis…

18-J’ai conservé mon sens enfantin de l’espièglerie et du merveilleux.

Je ne raconterai pas toutes les blagues réalisées dont celle de faire croire par téléphone à ma compagne que je n’avais pas trouvé son père. Or…je téléphonais à ma compagne, en étant dans ma voiture avec mon beau-père à côté, et voyant en face ma compagne au téléphone avec moi. Et nous étions prêt, mon beau-père et moi, à bondir dans la maison vingt secondes plus tard…

On s’amuse comme on peut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s