Quand vous serez prêt(e) à vous lancer dans votre projet…

26 novembre 2017

Savez-vous ce qui se passera quand vous serez prêt(e) à vous lancer dans un nouveau projet qui vous tient à cœur ?

Voulez-vous que je vous le dise ?

Prenons quelques exemples :

1-Un projet d’écriture ?

Quand vous serez prêt à vous lancer, ou que vous vous lancerez dans un projet d’écriture et que vous arriverez à publier un ou plusieurs ouvrages (comme moi), vous rencontrerez sur votre route :

DES GENS NOMBREUX : qui vous diront « bravo ! », qui vous encourageront ! qui vous remercieront car cela leur apporte quelque chose de vous lire ensuite ! qui vous accueilleront quelque part à bras ouverts comme si vous étiez devenu quelqu’un d’important ! (et ça vous fera sourire un peu intérieurement…)

-mais aussi une personne : qui, derrière son écran, et sous un pseudonyme, mettra un commentaire dévastateur de votre livre en disant que c’est un bouquin « idéal pour préparer une kermesse de fin d’année à l’école primaire du coin ». Ce type (ou…cette nana ?), qui se fait plaisir en tentant de vous massacrer gratuitement, s’amusera à ajouter que vous avez « su remplir 180 pages rien qu’avec du vent ». Ce type indiquera qu’en ayant lu « le sommaire » de votre livre et en ayant simplement feuilleté rapidement l’ouvrage, il sait qu’il est inutile de lire un tel ouvrage, qu’un tel livre est inutile pour préparer « un oral de concours administratif ».

*****Ce type ne sera pas allé voir les résultats qu’obtiennent aux concours les étudiants qui suivent les conseils présents dans votre livre.

*****Ce type ne sera pas, non plus, allé lire les témoignages, se comptant par dizaines, de ceux qui suivent les conseils livrés dans l’ouvrage en question et des témoignages de ceux qui vous remercient sans, pourtant, avoir eu un fusil sur la tempe pour vous faire part de leur gratitude.

Mais bon… C’est ainsi. Je le sais… Je l’ai moi-même vécu, donc je le sais…

2-Un projet de nouvelle activité dans un nouveau domaine  ?

Quand vous vous lancerez dans un projet de nouvelle activité et que vous arriverez à mener en parallèle plusieurs activités (comme moi), vous rencontrerez sur votre route :

DES GENS NOMBREUX : qui vous diront « c’est intéressant d’avoir un formateur qui a un pied dans le monde de la fonction publique ! », qui vous diront « c’est sympa d’avoir quelqu’un qui nous fait rencontrer, en tant que stagiaires, des étudiants qui, ensuite travailleront peut-être avec nous pour de bon ! », « c’est bien d’avoir un chargé de cours qui fait partie des professionnels » ou, inversement, « c’est bien d’avoir un professionnel qui est chargé de cours » (et ça vous fera plaisir intérieurement d’avoir l’impression de vous enrichir au contact de tous ces milieux et d’injecter en retour cette richesse dans chacun des milieux en question, en la démultipliant…)

-mais aussi une personne : qui ne vous le dira pas « en face », mais qui dira à quelqu’un d’autre sans savoir que cet autre…est votre ami (qui vous répétera cela, en s’en amusant avec vous !) : « ce type ne pense qu’au fric ! »

-et…tout au plus une seule autre personne : qui vous enverra un message (à partir d’un pseudonyme, une fois de plus, bien entendu, c’est tellement plus facile…) en vous disant que « vous vous prenez pour Dieu » et que vous êtes quelqu’un de détestable qui va « manger à tous les râteliers » (sic).

*****Ces deux personnes ne sauront pas quelle distance vous avez par rapport à l’argent. Elles ne sauront pas que, certaines de vos activités, vous seriez prêt à les poursuivre sans être payé en retour. Elles ne sauront pas que ce que vous avez reçu plus d’une fois sans rien attendre en retour et sans rien recevoir en « monnaie sonnante et trébuchante » vous a apporté un bien être intérieur qu’aucune somme d’argent ne pourra jamais apporter.

*****Ces deux personnes ne sauront jamais quel moteur humaniste vous avez sous le capot pour vous lever heureux le matin et continuer à aller de l’avant.

Mais bon… C’est ainsi. Je le sais… Je l’ai moi-même vécu, donc je le sais…

J’arrête là.

Ça ne sert à rien de « multiplier les exemples ».

Ce qui compte c’est de savoir ceci : le jour où vous vous lancerez dans votre projet :

  • il y aura DE NOMBREUSES PERSONNES qui vous encourageront, qui vous diront que « c’est super », et qui vous aideront…

  • et il y aura aussi 1 ou 2 personne(s) tout au plus qui vous diront « tu ne vas pas faire ça tout de même ? », « tu ne crois pas que tu devrais plutôt te concentrer sur ce que tu as déjà à faire ? », « Oui, ce que tu fais c’est pas mal, mais moi j’attends avant de me lancer, pour l’instant, car je veux vraiment faire quelque chose de bien (sous-entendu : ce que tu fais…c’est de la m…) »,…

Comment je le sais ? Je vous l’ai dit : je l’ai moi-même vécu, donc je le sais… !!!

Maintenant, je n’ai pas de conseil à vous donner. J’ai juste une question à vous poser :

Le jour où vous vous lancerez dans votre projet (quel qu’il soit), le jour où le projet qui vous tient à cœur sera quelque chose de très clair dans votre tête, ce jour-là : attendrez-vous encore ? Attendrez-vous les critiques négatives de « quelques personnes », 2 ou 3 personnes tout au plus ? Ou bien, finirez-vous par vous lancer pour apporter quelque chose de bon à « DE NOMBREUSES PERSONNES » ? Et :

Serez-vous capable de faire abstraction des quelques rares grincheux donneurs de leçons qui n’ont que du mauvais à vous apporter ?

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s